La médecine spirituelle: p. 100, chapitre 5

StatusÉtatZustandStatoEstatus:
publishedpubliéveröffentlichtpubblicatopublicado
IdentifierIdentifiantIdentifikationsnummerIdentificatoreIdentificador:
TE004879
How to citeComment citerZitierweise fürCome citareCómo citar:
"TE004879 (La Médecine spirituelle [tr. Brague, 2003]: p. 100, chapitre 5)", Thesaurus exemplorum medii aevi, http://thema.huma-num.fr/exempla/TE004879 (accessed 2021-09-23).« TE004879 (La Médecine spirituelle [tr. Brague, 2003]: p. 100, chapitre 5) », Thesaurus exemplorum medii aevi, http://thema.huma-num.fr/exempla/TE004879 (consulté 2021-09-23)."TE004879 (La Médecine spirituelle [tr. Brague, 2003]: p. 100, chapitre 5)", Thesaurus exemplorum medii aevi, http://thema.huma-num.fr/exempla/TE004879 (zugegriffen 2021-09-23)."TE004879 (La Médecine spirituelle [tr. Brague, 2003]: p. 100, chapitre 5)", Thesaurus exemplorum medii aevi, http://thema.huma-num.fr/exempla/TE004879 (consultato 2021-09-23)."TE004879 (La Médecine spirituelle [tr. Brague, 2003]: p. 100, chapitre 5)", Thesaurus exemplorum medii aevi, http://thema.huma-num.fr/exempla/TE004879 (accedido 2021-09-23).

ExemplumExemplumExemplumExemplumExemplum

CollectionRecueilSammlungRaccoltaColección:
AuthorAuteurVerfasserAutoreAutor:
Rhazes
Exemplum contextContexte de l'exemplumUmgebung des ExemplumContesto dell'exemplumContexto del exemplum:
Au contraire, le sage, selon ceux qui sont liés à la concupiscence, est celui qui connaît les conditions de la démonstration et ses règles, et qui tente de saisir et d’atteindre, quant à la science mathématique, physique et divine la pleine mesure de ce que l’homme peut atteindre.
SummaryRésuméZusammenfassungSommarioResumen:
(Fr.) Discussion entre Razi et un lettré sans science. Razi a vu un jour un de ceux qui étalent leur érudition dans l’école d’un de nos shaykhs à Bagdad. Ce shaykh possédait, outre de la philosophie, une bonne dose de connaissances en grammaire, en langue et en poésie. Notre homme lui tenait tête et citait des vers, tout en faisant le fier, en le prenant de haut, avec une arrogance exagérée. Il louait avec emphase les gens de son art, en rejetant les autres. Le shaykh, devant tout cela, le supportait, car il savait l’ignorance et la vanité de l’autre, et souriait à Razi jusqu’au moment où l’autre dit: «Ceci, par Allah, c'est de la science, et le reste est du vent ! » Le shaykh lui dit alors : « Mon jeune ami, c'est là la science de qui n'a pas de science, et ce dont se réjouit qui n'a pas d’intellect » Puis il se tourna vers Razi et lui dit: « Interroge notre jeune homme sur quelque chose parmi les principes des sciences nécessaires, car il est de ceux qui sont d’opinion que quiconque est expert en langue peut répondre à tout ce qu’on lui demande. » Razi dit donc: « Dis moi : les sciences sont elles nécessaires ou conventionnelles ? » Et Razi ne compléta pas la division, à dessein. Il se hâta de dire : «Toutes les sciences sont conventionnelles. » En effet, il avait entendu nos compagnons reprocher à cette engeance que leur science était conventionnelle, et il aurait aimé les accuser de quelque chose d’analogue à ce qu’ils l’avaient accusé d’ignorer, dans un domaine où ils lui sont inférieurs. Razi dit donc: «Celui qui sait qu’il y aura une éclipse de lune la nuit du tant ou du tant, qu’absorber de la scammonée » libère l’intestin, et que la litharge enlève l’acidité du vinaigre quand on l’y jette en poudre, la science qu’il a de ces faits est elle exacte du fait d’une convention entre les hommes à ce sujet ? » Il répondit : « Non. » Razi dit donc : « Alors, d’où sait on cela ? » Et il n'avait pas la compétence qui lui aurait permis de distinguer de quelle thèse je le déboutais. Il dit alors : « Moi, je dis que toutes les sciences sont nécessaires. » Il pensait et estimait que cela le préparerait à ranger la grammaire parmi les sciences nécessaires. Razi dit donc: « Dis moi, celui qui sait que le nom au vocatif à l’état absolu est vocalisé en « u », alors que celui qui est le premier élément d’un rapport d’annexion l’est en "a" sait il une chose nécessaire et naturelle, ou une chose conventionnelle, sur laquelle se sont mis d’accord certains hommes, à la différence de certains autres ? » Il bredouilla des arguments par lesquels il voulait établir que la chose était nécessaire, et qu’il avait entendu exposer par son professeur. En suite de quoi, Razi se mit à lui faire voir que son raisonnement se contredisait et s’effondrait. Sans parler de la honte, de l’embarras extrême et du chagrin qui le saisissaient. Le shaykh se mit à rire et lui dit : «Mon jeune ami, goûte la saveur de la science qui est véritablement une science ! » ~ Si Razi a mentionné cette histoire, c'est uniquement pour qu’elle soit aussi au nombre des avertissements et des appels à ce qui est meilleur, puisqu’il n’a pas d’autre but que cela dans ce livre.
CommentaryCommentaireKommentarCommentoComentario:
La controverse entre philosophes et grammairiens es{s

ReferencesRéférencesReferenzenRiferimentiReferencias

Manuscripts / editionsManuscrits / éditionsManuskripte / AuflagenManoscritti / edizioniManuscritos / ediciones:
  • Edition Paul Kraus, Abi Bakr Mohammadi Filii Zachariae Raghensis (Razis) Opera Philosophica fragmentaque quae supersunt, Le Caire, 1939 (arabe et persan). Non consultée
TranslationsTraductionsÜbersetzungenTraduzioniTraducciones:
  • Muhammad Ibn Zakariyyâ al-Razi (Rhazès), La médecine spirituelle. Traduction de l’arabe, introduction, notes et bibliographie par Rémi Brague, Paris, Garnier-Flammarion, 2003 GF 1136), p. 100.

ImagesImagesBilderImmaginiImágenes (0)

Exempla in this collectionExempla dans le même recueilExempla in derselben SammlungExempla in questa stessa raccoltaExempla de la misma colección:

Download this exemplum asTélécharger le fichier de cet exemplum au formatLaden Sie die Datei dieses Exemplums im FormatScarica questo exemplum comeDescargue este documento en formato:

TE004879.xmlTE004879.pdf

Download the complete collection of exemplaTélécharger la collection complète des exemplaLaden Sie die komplette Sammlung von Exempla herunterScarica la raccolta completa di exemplaDescargue la colección completa de exempla

Les exempla du ThEMA sont mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International.ThEMA exempla are made available under the Creative Commons Attribution-NonCommercial-ShareAlike 4.0 International License.ThEMA exempla werden unter der Creative Commons Namensnennung - Nicht-kommerziell - Weitergabe unter gleichen Bedingungen 4.0 International Lizenz.Las exempla de ThEMA están puestas a disposición en el marco de la Licencia Creative Commons Atribución-NoComercial-CompartirIgual 4.0 Internacional.Gli exempla del ThEMA sono messi a disposizione secondo i termini della Licenza Creative Commons Attribuzione - Non commerciale - Condividi allo stesso modo 4.0 Internazionale.

This work directed by J. Berlioz, M. A. Polo de Beaulieu and Pascal Collomb is licenced for use under CC BY-NC-SA 4.0 Ce travail réalisé sous la direction de J. Berlioz, M. A. Polo de Beaulieu et Pascal Collomb est mis à disposition sous licence CC BY-NC-SA 4.0 This work directed by J. Berlioz, M. A. Polo de Beaulieu and Pascal Collomb is licenced for use under CC BY-NC-SA 4.0 This work directed by J. Berlioz, M. A. Polo de Beaulieu and Pascal Collomb is licenced for use under CC BY-NC-SA 4.0 This work directed by J. Berlioz, M. A. Polo de Beaulieu and Pascal Collomb is licenced for use under CC BY-NC-SA 4.0
Powered byPropulsé parPowered byPowered byPropulsado para