Tractatus de diversis materiis praedicabilibus, t. III, De dono scientie [Berlioz, 2006]: 981

StatusÉtatZustandStatoEstatus:
publishedpubliéveröffentlichtpubblicatopublicado
IdentifierIdentifiantIdentifikationsnummerIdentificatoreIdentificador:
TE015373
How to citeComment citerZitierweise fürCome citareCómo citar:
"TE015373 (Tractatus de diversis materiis praedicabilibus, t. III, De dono scientie [Berlioz, 2006]: 981)", Thesaurus exemplorum medii aevi, http://thema.huma-num.fr/exempla/TE015373 (accessed 2021-09-20).« TE015373 (Tractatus de diversis materiis praedicabilibus, t. III, De dono scientie [Berlioz, 2006]: 981) », Thesaurus exemplorum medii aevi, http://thema.huma-num.fr/exempla/TE015373 (consulté 2021-09-20)."TE015373 (Tractatus de diversis materiis praedicabilibus, t. III, De dono scientie [Berlioz, 2006]: 981)", Thesaurus exemplorum medii aevi, http://thema.huma-num.fr/exempla/TE015373 (zugegriffen 2021-09-20)."TE015373 (Tractatus de diversis materiis praedicabilibus, t. III, De dono scientie [Berlioz, 2006]: 981)", Thesaurus exemplorum medii aevi, http://thema.huma-num.fr/exempla/TE015373 (consultato 2021-09-20)."TE015373 (Tractatus de diversis materiis praedicabilibus, t. III, De dono scientie [Berlioz, 2006]: 981)", Thesaurus exemplorum medii aevi, http://thema.huma-num.fr/exempla/TE015373 (accedido 2021-09-20).

ExemplumExemplumExemplumExemplumExemplum

AuthorAuteurVerfasserAutoreAutor:
Stephanus de Borbone
Exemplum contextContexte de l'exemplumUmgebung des ExemplumContesto dell'exemplumContexto del exemplum:
III, tit. III, De contritione
SummaryRésuméZusammenfassungSommarioResumen:
(Fr.) LE FOU ET LE PRINCE FRATRICIDE. — Un chevalier riche, jeune et raffiné se mit à réfléchir sur la vanité du monde et comprit qu’il ne pourrait qu’avec difficulté, sinon jamais, être sauvé dans l’état où il se trouvait. Voulant pleurer ses péchés et obtenir ainsi le réconfort divin, il s’en vint à Constantinople. A son arrivée, il échangea ses vêtements contre ceux d’un pauvre charbonnier. Une fois en ville, il se fit ?fou?. Les enfants le frappaient et se moquaient de lui. La nuit, couché sur un tas de fumier, il veillait, en pleurs, et s’adonnait à la prière. Le jour venu, il revenait se livrer aux moqueries des enfants. Les deux fils de l’empereur étaient alors en lutte et le cadet tua l’aîné. Le prince, au comble de l’affliction, se rendit à Rome. Le pape le confia à son patriarche qui l’adressa à un ermite égyptien, qui l’envoya, lui, à l’autre bout du désert d’Egypte, à un autre ermite de très grand mérite. Dieu se révélait souvent à lui et le réconfortait; chaque jour, un pain céleste lui était envoyé. Informé de son arrivée, il courut à la rencontre du prince. L’ange apporta dès lors deux fois plus de pain. Tous deux se restaurèrent. Après qu’ils eurent prié, l’ermite, averti par une révélation divine, l’adressa au chevalier qui se faisait passer pour fou; il lui montra ce qu’il devait faire et lui indiqua qu’il trouverait le chevalier sur son tas de fumier. Il s’en vint en secret à Constantinople et alla à l’heure du premier sommeil au tas de fumier. Il vit celui qu’il cherchait se lever brusquement et partir pour Sainte-Sophie. Deux ch?urs qui chantaient les psaumes le précédaient. Ils ouvrirent l’église et lui préparèrent un siège pour prier. Le fou pria fort longtemps. On approchait de matines quand il se leva soudainement et se retira, accompagné des ch?urs qui refermèrent les portes et montèrent aux cieux. Il s’en revint à son tas de fumier. Le jeune homme le suivit et s’attacha à ses pas. Le fou crut tout d’abord qu’il s’agissait des enfants et cria qu’il ne faisait pas encore jour. Le prince lui apprit alors qui il était, la cause de sa venue, qui l’envoyait et ce qu’il avait vu. Le fou lui indiqua ce qu’il devait faire et lui enjoignit aussi, en le forçant à prêter serment, de ne jamais révéler à quiconque tant qu’il vivrait ce qui s’était passé. Devant les demandes du prince, le fou avoua qui il était. Comme l’empire, à la mort de son père faisait l’objet de nombreuses convoitises, faute d’héritiers, le prince le revendiqua, et l’obtint. Une fois empereur il voyait l’homme de Dieu conspué. Mais, tenu par son serment, il ne pouvait montrer qu’il le connaissait. Il pleurait même à chaudes larmes lors des repas ou quand il entendait les injures qu’on lançait au fou. Un jour, apprenant la mort du fou, il se précipita à toute allure là où se trouvait sa dépouille mortelle, Il pleura, le proclama son père et révéla tout ce que le fou avait fait. L’on trouva dans la main du fou une cédule où il était écrit qui il était, d’où il venait et pourquoi il s’était ainsi méprisé. L’empereur porta le lit funèbre et le fit ensevelir avec tous les honneur. Le Christ gratifia le fou de la gloire abondante des miracles.
SourcesSourcesQuellenFontiFuentes:
Cet exemplum entendu par Etienne de la bouche d’un frère mais issu d’une source écrite (Audivi a quodam fratre, qui et scriptum se vidisse asserebat...) présente la contamination de deux récits latins. Le premier est un miracle de la Vierge, De quodam excommunicato absoluto per quendam stultum familiarem sancte Marie, éd. A. Mussafia, Über die Gautier de Coincy benutzen Quellen, Vienne, 1894, 30, p. 26-28. Le second appartient au manuscrit Vendôme, Bibl. mun., 185, ayant appartenu à l’abbaye des Vaux-de-Cernay fondée en 1168; le recueil dans lequel il se trouve a été composé vers 1230 et peut-être même après 1234; il a été édité par C. Bouchet sous le titre De tribus canonicis senonibus (?Les trois chanoines de Sens?), Bulletin de la société archéologique, scientifique et littéraire du Vendômois, 26, 1887, p. 134-148. Le conte Fou, miracle de Notre Dame, l’un des huit miracles de la Vierge insérés dans les 42 contes français de La Vie des Peres, proviendrait également, d’après son éditeur, J. Chaurand, de la contamination de ces deux textes (Fou, dixième conte de la Vie des Pères, Genève, 1971, p. 7-29; La Vie des peres, 10, ?Foul?, éd. F. Lecoy, Paris, 1, 1987, p. 141-177), mais selon des modalités différentes; variante du thème dans Jean de Saint-Quentin, ?Le Dist des trois chanoinnes? (B. Munk Olsen, éd., Dits en quatrains monorimes de Jehan de Saint-Quentin, Paris, 1978, p. XXVIII-XXXII, 11-26).

ReferencesRéférencesReferenzenRiferimentiReferencias

Tubach:

TUBACH, Frederic C., 1969. Index exemplorum. A Handbook of medieval religious tales. Helsinki.:

  • #153 : Alexis, St., life of. A knight becomes a hermit and retires to Constantinople; St. Alexis as an unknown mendicant lives under the staircase in his house. Alpha # 600; EdeB # 173; Enx (G) # 352; Gesta (O) # 15; H518. # 134; Katona # 15; Recull # 527; Seelentrost (German) 24, 28; Thrøst (Swed.) 41, 4; Violier # 15; S.T.: Q523.4.– Crane, Proc.Am. Phil.Soc. 21, 65; Gaster # 100, cf. # 327. (© Frederic C. Tubach)
CataloguesRépertoiresVerzeichnisseRepertoriCatálogos:
  • H.-J. Uther, The Types of International Folktales: A Classification and Bibliography, Helsinki, 2004 (Fellow Folklore Communications, 284-286), 756C;
  • THOMPSON, Stith, 1975. Motif-Index of Folk-Literature. A classification of narrative elements in folktales, ballads, myths, fables, mediaeval romances, exempla, fabliaux, jest-books and local legends. Bloomington - Londres. V29.1.

ImagesImagesBilderImmaginiImágenes (0)

Exempla in this collectionExempla dans le même recueilExempla in derselben SammlungExempla in questa stessa raccoltaExempla de la misma colección:

Download this exemplum asTélécharger le fichier de cet exemplum au formatLaden Sie die Datei dieses Exemplums im FormatScarica questo exemplum comeDescargue este documento en formato:

TE015373.xmlTE015373.pdf

Download the complete collection of exemplaTélécharger la collection complète des exemplaLaden Sie die komplette Sammlung von Exempla herunterScarica la raccolta completa di exemplaDescargue la colección completa de exempla

Les exempla du ThEMA sont mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International.ThEMA exempla are made available under the Creative Commons Attribution-NonCommercial-ShareAlike 4.0 International License.ThEMA exempla werden unter der Creative Commons Namensnennung - Nicht-kommerziell - Weitergabe unter gleichen Bedingungen 4.0 International Lizenz.Las exempla de ThEMA están puestas a disposición en el marco de la Licencia Creative Commons Atribución-NoComercial-CompartirIgual 4.0 Internacional.Gli exempla del ThEMA sono messi a disposizione secondo i termini della Licenza Creative Commons Attribuzione - Non commerciale - Condividi allo stesso modo 4.0 Internazionale.

This work directed by J. Berlioz, M. A. Polo de Beaulieu and Pascal Collomb is licenced for use under CC BY-NC-SA 4.0 Ce travail réalisé sous la direction de J. Berlioz, M. A. Polo de Beaulieu et Pascal Collomb est mis à disposition sous licence CC BY-NC-SA 4.0 This work directed by J. Berlioz, M. A. Polo de Beaulieu and Pascal Collomb is licenced for use under CC BY-NC-SA 4.0 This work directed by J. Berlioz, M. A. Polo de Beaulieu and Pascal Collomb is licenced for use under CC BY-NC-SA 4.0 This work directed by J. Berlioz, M. A. Polo de Beaulieu and Pascal Collomb is licenced for use under CC BY-NC-SA 4.0
Powered byPropulsé parPowered byPowered byPropulsado para