Tractatus de diversis materiis praedicabilibus, t. III, De dono scientie [Berlioz, 2006]: 1313

StatusÉtatZustandStatoEstatus:
publishedpubliéveröffentlichtpubblicatopublicado
IdentifierIdentifiantIdentifikationsnummerIdentificatoreIdentificador:
TE015714
How to citeComment citerZitierweise fürCome citareCómo citar:
"TE015714 (Tractatus de diversis materiis praedicabilibus, t. III, De dono scientie [Berlioz, 2006]: 1313)", Thesaurus exemplorum medii aevi, http://thema.huma-num.fr/exempla/TE015714 (accessed 2022-11-27).« TE015714 (Tractatus de diversis materiis praedicabilibus, t. III, De dono scientie [Berlioz, 2006]: 1313) », Thesaurus exemplorum medii aevi, http://thema.huma-num.fr/exempla/TE015714 (consulté 2022-11-27)."TE015714 (Tractatus de diversis materiis praedicabilibus, t. III, De dono scientie [Berlioz, 2006]: 1313)", Thesaurus exemplorum medii aevi, http://thema.huma-num.fr/exempla/TE015714 (zugegriffen 2022-11-27)."TE015714 (Tractatus de diversis materiis praedicabilibus, t. III, De dono scientie [Berlioz, 2006]: 1313)", Thesaurus exemplorum medii aevi, http://thema.huma-num.fr/exempla/TE015714 (consultato 2022-11-27)."TE015714 (Tractatus de diversis materiis praedicabilibus, t. III, De dono scientie [Berlioz, 2006]: 1313)", Thesaurus exemplorum medii aevi, http://thema.huma-num.fr/exempla/TE015714 (accedido 2022-11-27).

ExemplumExemplumExemplumExemplumExemplum

AuthorAuteurVerfasserAutoreAutor:
Stephanus de Borbone
Exemplum contextContexte de l'exemplumUmgebung des ExemplumContesto dell'exemplumContexto del exemplum:

III, tit. VII, De oratione satisfactoria

SummaryRésuméZusammenfassungSommarioResumen:
(Fr.) SAINTE MARIE D’OIGNIES TERMINE SA VIE EN PRIÈRE. Un séraphin apparaît à Marie. Elle chante Alléluia et loue le Christ, trois jours durant, en langue vulgaire, sans que tout puisse être compris par le prieur d’Oignies. Elle a des révélations sur la Trinité, les anges, le Christ et la sainte Vierge. Elle affirme que saint Etienne a obtenu la conversion de saint Paul. Elle annonce la venue de prédicateurs; elle prie le Christ pour ses amis. ~ Un ange la guérit de ses maux de gorge. Elle peut ainsi continuer à chanter. Elle donne son livre de prières aux frères. ~ Le Christ, saint André et d’autres saints l’assistent. Ayant reçu l’extrême onction, elle voit les apôtres. Saint Pierre lui montre les clefs du ciel. Certains de ses amis morts lui apparaissent ainsi qu’un religieux indigne qui avait pris femme et qui souffrait au purgatoire. L’évêque de Toulouse Folquet voit une colombe lui apporter l’eucharistie. ~ Une douce manne lui est envoyée car elle ne pouvait plus avaler ni supporter l’odeur du pain. Par deux fois une lumière rayonnante fit resplendir son visage. Tentée de recevoir une hostie non consacrée, elle se mit à détester l’odeur du pain. Elle révèle à ses secrétaires des secrets qu’ils ne dévoilent pas. Elle voit le lieu qui lui est réservé au ciel. Ses révélations dépassent la compréhension des assistants, y compris Jacques de Vitry. Son visage resplendit. Elle chante la beauté du Christ. Elle refuse ensuite de révéler ce qu’elle voit. Elle chante Alléluia. Elle met en fuite le diable. Elle prie et chante Alléluia. Elle meurt un dimanche, la veille de la Saint-Jean Baptiste, en 1213.
SourcesSourcesQuellenFontiFuentes:

A. III, VII, l. 2943/2960. Un séraphin apparaît à Marie. Elle chante Alléluia et loue le Christ, trois jours durant, en langue vulgaire, sans que tout puisse être compris par le prieur d’Oignies. Elle a des révélations sur la Trinité, les anges, le Christ et la sainte Vierge (Jacques de Vitry, S. Mariae Oigniacensis Vita, I, 11 [99], Acta sanctorum?, Paris-Rome-Bruxelles, 3e éd., 1845-1870, jun. 5, p. 569D-570A; Jacques de Vitry, Vie de Marie d’Oignies, trad. fr. J. Minac, Paris, 1997, p. 158-160). ~ B. III, VII, l. 2960/2972. Elle affirme que saint Etienne a obtenu la conversion de saint Paul. Elle annonce la venue de prédicateurs; elle prie le Christ pour ses amis (ibid., II, 11 [100], p. 569D-570A; Jacques de Vitry, Vie de Marie d’Oignies, trad. fr. J. Minac, Paris, 1997, p. 161). ~ C. III, VII, l. 2973/2980. Un ange la guérit de ses maux de gorge. Elle peut ainsi continuer à chanter (ibid., II, 11 [99], p. 569E; Jacques de Vitry, Vie de Marie d’Oignies, trad. fr. J. Minac, Paris, 1997, p. 159). Elle donne son livre de prières aux frères (ibid., II, 12 [102], p. 570E; Jacques de Vitry, Vie de Marie d’Oignies, trad. fr. J. Minac, Paris, 1997, p. 163). ~ D. III, VII, l. 2981/2985. Le Christ, saint André et d’autres saints l’assistent (ibid., II, 12 [103], p. 570E ; Jacques de Vitry, Vie de Marie d’Oignies, trad. fr. J. Minac, Paris, 1997, p. 163-164). ~ E. III, VII, l. 2985/2994. Ayant reçu l’extrême onction, elle voit les apôtres. Saint Pierre lui montre les clefs du ciel (ibid., II, 12 [103], p. 570 F; Jacques de Vitry, Vie de Marie d’Oignies, trad. fr. J. Minac, Paris, 1997, p. 164). Certains de ses amis morts lui apparaissent ainsi qu’un religieux indigne qui avait pris femme et qui souffrait au purgatoire (ibid., II, 12 [104], p. 571A; Jacques de Vitry, Vie de Marie d’Oignies, trad. fr. J. Minac, Paris, 1997, p. 164-165). ~ F. III, VII, l. 2995/3000. L’évêque de Toulouse Folquet voit une colombe lui apporter l’eucharistie (ibid., II, 12 [104], p. 571A; Jacques de Vitry, Vie de Marie d’Oignies, trad. fr. J. Minac, Paris, 1997, p. 165). ? Foulques (ou Folquet) de Marseille était le fils d’un riche marchand gênois établi à Marseille. Excellent poète, troubadour, il entra vers 1196 dans l’ordre de Cîteaux, à l’abbaye de Granselve, et devint en 1201 abbé du Thoronet. Appelé évêque de Toulouse en 1205, il prit possession de son évêché en 1206. Il mourut le 25 décembre 1231. Sa Vida donne une autre explication à sa conversion: il abandonna le monde après la mort de sa dame, de Richard C’ur de Lion, du comte de Toulouse Raymond V et du roi d’Aragon, disparitions qui le plongèrent dans une grande tristesse. ? J. Boutière, A.-H. Schutz, Biographies et troubadours. Textes provençaux des XIIIe et XIVe siècles, Paris, 1964, p. 470-473); P. Cabau, " Foulque, marchand et troubadour de Marseille, moine et abbé du Thoronet, évêque de Toulouse (v. 1155/1160-25. 12. 1231)" , Cahiers de Fanjeaux, 21, 1986, p. 151-179. ? Tubach 1158. ~ G. III, VII, l. 3000/3009. Une douce manne lui est envoyée car elle ne pouvait plus avaler ni supporter l’odeur du pain. Par deux fois une lumière rayonnante fit resplendir son visage. Tentée de recevoir une hostie non consacrée, elle se mit à détester l’odeur du pain (ibid., II, 12 [105], p. 571A-B; Jacques de Vitry, Vie de Marie d’Oignies, trad. fr. J. Minac, Paris, 1997, p. 165-166). ~ H. III, VII, l. 3009/3021. Elle révèle à ses secrétaires des secrets qu’ils ne dévoilent pas. Elle voit le lieu qui lui est réservé au ciel. Ses révélations dépassent la compréhension des assistants, y compris Jacques de Vitry. Son visage resplendit. Elle chante la beauté du Christ (ibid., II, 12 [106], 13 [107], p. 571E; Jacques de Vitry, Vie de Marie d’Oignies, trad. fr. J. Minac, Paris, 1997, p. 167-168). ~ I. III, VII, l. 3021/3026. Elle refuse ensuite de révéler ce qu’elle voit. Elle chante Alléluia (ibid., II, 13 [107], p. 571E-F ; Jacques de Vitry, Vie de Marie d’Oignies, trad. fr. J. Minac, Paris, 1997, p. 170). ~ J. III, VII, l. 3026/3033. Elle met en fuite le diable. Elle prie et chante Alléluia. Elle meurt un dimanche, la veille de la Saint-Jean Baptiste, en 1213 (ibid., II, 13 [108], p. 572A-C; Jacques de Vitry, Vie de Marie d’Oignies, trad. fr. J. Minac, Paris, 1997, p. 170-173).

ImagesImagesBilderImmaginiImágenes (0)

Exempla in this collectionExempla dans le même recueilExempla in derselben SammlungExempla in questa stessa raccoltaExempla de la misma colección:

Download this exemplum asTélécharger le fichier de cet exemplum au formatLaden Sie die Datei dieses Exemplums im FormatScarica questo exemplum comeDescargue este documento en formato:

TE015714.xmlTE015714.pdf

Download the complete collection of exemplaTélécharger la collection complète des exemplaLaden Sie die komplette Sammlung von Exempla herunterScarica la raccolta completa di exemplaDescargue la colección completa de exempla

Les exempla du ThEMA sont mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International.ThEMA exempla are made available under the Creative Commons Attribution-NonCommercial-ShareAlike 4.0 International License.ThEMA exempla werden unter der Creative Commons Namensnennung - Nicht-kommerziell - Weitergabe unter gleichen Bedingungen 4.0 International Lizenz.Las exempla de ThEMA están puestas a disposición en el marco de la Licencia Creative Commons Atribución-NoComercial-CompartirIgual 4.0 Internacional.Gli exempla del ThEMA sono messi a disposizione secondo i termini della Licenza Creative Commons Attribuzione - Non commerciale - Condividi allo stesso modo 4.0 Internazionale.

This work directed by J. Berlioz, M. A. Polo de Beaulieu, and Pascal Collomb is licenced for use under ETALAB Open License 2.0 Ce travail réalisé sous la direction de J. Berlioz, M. A. Polo de Beaulieu et Pascal Collomb est mis à disposition sous licence ETALAB Licence Ouverte 2.0 This work directed by J. Berlioz, M. A. Polo de Beaulieu, and Pascal Collomb is licenced for use under ETALAB Open License 2.0 This work directed by J. Berlioz, M. A. Polo de Beaulieu, and Pascal Collomb is licenced for use under ETALAB Open License 2.0 This work directed by J. Berlioz, M. A. Polo de Beaulieu, and Pascal Collomb is licenced for use under ETALAB Open License 2.0
Powered byPropulsé parPowered byPowered byPropulsado para