Ci nous dit [Blangez, 1979-88]: 781, 50-103

StatusÉtatZustandStatoEstatus:
publishedpubliéveröffentlichtpubblicatopublicado
IdentifierIdentifiantIdentifikationsnummerIdentificatoreIdentificador:
TE009151
How to citeComment citerZitierweise fürCome citareCómo citar:
"TE009151 (Ci nous dit ou Composition de l'Ecriture sainte [Blangez, 1979-88]: 781, 50-103)", Thesaurus exemplorum medii aevi, http://thema.huma-num.fr/exempla/TE009151 (accessed 2022-06-28).« TE009151 (Ci nous dit ou Composition de l'Ecriture sainte [Blangez, 1979-88]: 781, 50-103) », Thesaurus exemplorum medii aevi, http://thema.huma-num.fr/exempla/TE009151 (consulté 2022-06-28)."TE009151 (Ci nous dit ou Composition de l'Ecriture sainte [Blangez, 1979-88]: 781, 50-103)", Thesaurus exemplorum medii aevi, http://thema.huma-num.fr/exempla/TE009151 (zugegriffen 2022-06-28)."TE009151 (Ci nous dit ou Composition de l'Ecriture sainte [Blangez, 1979-88]: 781, 50-103)", Thesaurus exemplorum medii aevi, http://thema.huma-num.fr/exempla/TE009151 (consultato 2022-06-28)."TE009151 (Ci nous dit ou Composition de l'Ecriture sainte [Blangez, 1979-88]: 781, 50-103)", Thesaurus exemplorum medii aevi, http://thema.huma-num.fr/exempla/TE009151 (accedido 2022-06-28).

ExemplumExemplumExemplumExemplumExemplum

AuthorAuteurVerfasserAutoreAutor:
anon.
SummaryRésuméZusammenfassungSommarioResumen:
(Fr.) SORT DES ELUS ET DES DAMNES. 50/ Alors il rendra son jugement en deux phrases. Il dira:"Venez les bénis. Allez les maudits." 51/ C'est à dire: Venez, bénis, au royaume éternel de mon Père, qui vous attend. Allez, maudits, au feu éternel de l’enfer. 52/ A ces mots les diables emmèneront les humains malheureux en enfer, où ils resteront aussi longtemps que Dieu durera (éternellement) dans l’état de damnés à perpétuité. 53/ A nous donc d’agir, tant que nous vivons, pour ne pas partager leur sort; car si nous ne nous y prenons pas avant notre mort, nous n'y pourrons plus rien réparer. 54/ Ensuite le divin juge emmènera avec lui tous les bons en corps et en âme. Ils partageront sa joie aussi longtemps qu’il vivra, c'est à dire éternellement. 55/ Et là au plus humble de ses compagnons du paradis seront servis dix-huit mets. Ce sera l’inverse pour le moins gravement damné d’enfer: 56/ (Laissons de côté les enfants morts-nés des chrétiens et les enfants de moins de sept ans des juifs et des païens; car selon certains ces trois catégories n'auront que la peine des ténèbres.) 57/ Le premier mets qui leur sera servi (ou qu’on leur sert déjà s’ils y sont), c'est condamnation sans appel, découragement sans espoir, 58/ c'est peur sans aucune assurance, c'est laideur sans beauté, 59/ c'est maladie sans répit, c'est haine sans aucun amour, c'est guerre sans trêve, 60/ c'est tristesse sans joie, c'est puanteur sans bonne odeur, c'est ténèbres sans clarté, c'est honte sans honneur; 61/ et comme chacun proclame et regrette le péché pour lequel il est damné, il entend les cris de l’enfer qui ne cessent pas. 62/ Il a torture sans repos; il a froid sans tiédeur et s’il y échappe, c'est pour une chaleur sans rafraîchissement; 63/ il souffre la mort sans trépas; il meurt en vivant et vit en mourant. 64/ Voilà les mets que l’on sert au moins gravement damné de l’enfer; il ne sait pas si son châtiment ne deviendra jamais pire, mais il est bien assuré qu’il ne sera jamais adouci. 65/ Au moindre des bienheureux qui sera au paradis (ou qui y est déjà) on sert dix-huit autres mets, à l’inverse des précédents. 66/ D'abord, il est vivant sans avoir à mourir; il a une jeunesse qui ne vieillira pas; 67/ il a une beauté qui ne passera pas; il est lumineux sans se ternir; il est grand sans rapetisser; il est fort sans s’affaiblir. 68/ Il a parfaite sagesse. Cette parfaite sagesse contient en elle-même tant de perfections 69/ qu’un saint du ciel dans sa parfaite sagesse connaît père et mère, soeurs et frères, femme, enfants et amis, et tous les habitants du paradis aussi parfaitement que s’il ne les avait jamais quittés. 70/ Il ne s’agit pas de ce que nous appelons sur terre se connaître, car cela ne va pas loin: 71/ nous pouvons bien passer trente ans avec quelqu’un sans que nous nous connaissions autrement que de l’extérieur; 72/ mais quiconque est au paradis connaît si parfaitement tous ceux qui y sont 73/ qu’il sait pourquoi chacun a été sauvé, où il est né, comment il s’appelle, quelle langue il parlait et depuis combien de temps il est au ciel. 74/ Si les élus ont envie de voir ce qui se passe en enfer, en purgatoire et sur terre, 75/ Ils voient aussi parfaitement et connaissent tous les habitants de ces trois niveaux comme ceux du ciel. 76/ Ils savent pourquoi ceux d’enfer sont damnés, si c'est pour péché en acte; 77/ ils savent pourquoi les âmes du purgatoire souffrent leur pénitence, 78/ si c'est pour un péché en acte, et combien de temps ils doivent y passer; ils savent qui sur terre est réellement en péché mortel. 79/ Ils voient tout le ciel et la terre de l’extérieur et de l’intérieur aussi parfaitement que nous pourrions voir une noix de verre en notre main et que ce que nous y verrions soit la réalité. 80/ Un miroir n'est qu’un peu de cendre, mais si on y regarde, on voit tout ce que le miroir représente. 81/ De même tous ceux qui sont au ciel, en regardant le précieux miroir de la Trinité, voient, savent et connaissent tout ce qu’ils désirent voir, savoir et connaître. 82/ Ils savent toutes les choses passées et présentes; mais l’avenir n'est connu que de Dieu et de celui à qaui il veut bien le révéler. 83/ S’ils veulent aller d’orient en occident ou d’occident en orient, ils y sont sans perdre de temps. 84/ Ils entendent tout ce qu’ils désirent entendre; ils voient tout ce qu’ils désirent voir. 85/ Ils savent tout ce qu’ils désirent savoir: Ils ont donc la sagesse parfaite. 86/ Ils sont riches sans jamais s’appauvrir; ils sont aimés sans connaître la haine; ils ont la joie sans aucune tristesse. 87/ Ils ont la paix sans discorde. Ils ont une royauté sans fin. Un adage dit: 88/ "Serviteur de roi est l’égal d’un comte et serviteur de Dieu est l’égal d’un roi." 89/ Si un roi a un serviteur, il peut bien lui donner un château ou une cité; 90/ mais il ne peut lui donner un royaume, à moins qu’il lui donne le sien, mais s’il voulait le donner, on ne le lui permettrait pas. 91/ Et cependant n'est pas serviteur du roi qui veut, ni n'est riche sur terre qui veut; mais est serviteur de Dieu qui veut et donc peut avoir paradis qui veut. 92/ Dieu est si grand roi et puissant au-dessus de tous les autres qu’il a plus de royaumes à distribuer qu’il n'a se serviteurs. 93/ Car si tous les fils d’Adam avaient chacun autant d’enfants qu’il y a de descendants d’Adam, et si chacun d’eux avait au ciel un palais aussi vaste que ceux des rois de la terre, 94/ il resterait encore plus d’espace vide qu’il y en aurait d’occupé. 95/ En effet, au dire des astronomes, la terre a neuf mille lieues de diamètre 95/ (si on la perçait comme une pomme avec un poinçon); et elle a vingt sept mille lieues de circonférence; 97/ le ciel est aussi grand au dessus de la terre qu’une immense calotte au dessus de la pointe d’un compas 98/ en effet par rapport à la grandeur du ciel, la terre ne fait pas plus que la pointe d’un compas). 99/ Nous ne devons donc pas nous soucier que Dieu soit embarrassé pour nous recevoir. 100/ Soucions-nous plutôt d’aller chez lui; nous ne saurions le désirer autant que lui désire nous voir entrer à son service. 101/ Il jugerait indigne de donner à l’un de ses bons serviteurs un don plus petit qu’un royaume: tous les élus du paradis sont rois pour l’éternité. 102/ Ils peuvent contempler autant qu’ils veulent la beauté de la sainte Trinité, de la vierge Marie et de tous leurs compagnons du ciel. Ils ont la perfection de tous les biens. 103/ Voilà donc les mets qui seront servis éternellement au moindre des bienheureux du paradis.

ImagesImagesBilderImmaginiImágenes (0)

Exempla in this collectionExempla dans le même recueilExempla in derselben SammlungExempla in questa stessa raccoltaExempla de la misma colección:

Download this exemplum asTélécharger le fichier de cet exemplum au formatLaden Sie die Datei dieses Exemplums im FormatScarica questo exemplum comeDescargue este documento en formato:

TE009151.xmlTE009151.pdf

Download the complete collection of exemplaTélécharger la collection complète des exemplaLaden Sie die komplette Sammlung von Exempla herunterScarica la raccolta completa di exemplaDescargue la colección completa de exempla

Les exempla du ThEMA sont mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International.ThEMA exempla are made available under the Creative Commons Attribution-NonCommercial-ShareAlike 4.0 International License.ThEMA exempla werden unter der Creative Commons Namensnennung - Nicht-kommerziell - Weitergabe unter gleichen Bedingungen 4.0 International Lizenz.Las exempla de ThEMA están puestas a disposición en el marco de la Licencia Creative Commons Atribución-NoComercial-CompartirIgual 4.0 Internacional.Gli exempla del ThEMA sono messi a disposizione secondo i termini della Licenza Creative Commons Attribuzione - Non commerciale - Condividi allo stesso modo 4.0 Internazionale.

This work directed by J. Berlioz, M. A. Polo de Beaulieu, and Pascal Collomb is licenced for use under ETALAB Open License 2.0 Ce travail réalisé sous la direction de J. Berlioz, M. A. Polo de Beaulieu et Pascal Collomb est mis à disposition sous licence ETALAB Licence Ouverte 2.0 This work directed by J. Berlioz, M. A. Polo de Beaulieu, and Pascal Collomb is licenced for use under ETALAB Open License 2.0 This work directed by J. Berlioz, M. A. Polo de Beaulieu, and Pascal Collomb is licenced for use under ETALAB Open License 2.0 This work directed by J. Berlioz, M. A. Polo de Beaulieu, and Pascal Collomb is licenced for use under ETALAB Open License 2.0
Powered byPropulsé parPowered byPowered byPropulsado para