Tractatus de diversis materiis praedicabilibus, t. III, De dono scientie [Berlioz, 2006]: 1264

StatusÉtatZustandStatoEstatus:
publishedpubliéveröffentlichtpubblicatopublicado
IdentifierIdentifiantIdentifikationsnummerIdentificatoreIdentificador:
TE015665
How to citeComment citerZitierweise fürCome citareCómo citar:
"TE015665 (Tractatus de diversis materiis praedicabilibus, t. III, De dono scientie [Berlioz, 2006]: 1264)", Thesaurus exemplorum medii aevi, http://thema.huma-num.fr/exempla/TE015665 (accessed 2022-06-29).« TE015665 (Tractatus de diversis materiis praedicabilibus, t. III, De dono scientie [Berlioz, 2006]: 1264) », Thesaurus exemplorum medii aevi, http://thema.huma-num.fr/exempla/TE015665 (consulté 2022-06-29)."TE015665 (Tractatus de diversis materiis praedicabilibus, t. III, De dono scientie [Berlioz, 2006]: 1264)", Thesaurus exemplorum medii aevi, http://thema.huma-num.fr/exempla/TE015665 (zugegriffen 2022-06-29)."TE015665 (Tractatus de diversis materiis praedicabilibus, t. III, De dono scientie [Berlioz, 2006]: 1264)", Thesaurus exemplorum medii aevi, http://thema.huma-num.fr/exempla/TE015665 (consultato 2022-06-29)."TE015665 (Tractatus de diversis materiis praedicabilibus, t. III, De dono scientie [Berlioz, 2006]: 1264)", Thesaurus exemplorum medii aevi, http://thema.huma-num.fr/exempla/TE015665 (accedido 2022-06-29).

ExemplumExemplumExemplumExemplumExemplum

AuthorAuteurVerfasserAutoreAutor:
Stephanus de Borbone
Exemplum contextContexte de l'exemplumUmgebung des ExemplumContesto dell'exemplumContexto del exemplum:

III, tit. VII, De oratione satisfactoria

SummaryRésuméZusammenfassungSommarioResumen:
(Fr.) LA CHUTE DU MONT GRANIER EN SAVOIE. — Il arriva, dans le comté de Savoie, qu’un clerc de l’entourage du comte, appelé Jacques Benevais [Bonivard], remarqua sur la pente d’une montagne un très riche prieuré, situé près de sa ville, appelée Chambéry, une des plus nobles places fortes du comte. Le prieur en était un homme plein de mérites qui, avec quelques compagnons, y servaient Dieu dévotement. Le clerc se mit à chercher le moyen d’en expulser les chanoines et le prieur, et d’obtenir le prieuré. Il était l’avocat et le conseiller du comte, qui avait pris parti pour Frédéric [l?empereur Frédéric II] contre le pape et l’Eglise. Le prieur s’en était remis à sa fidélité, alors qu’il se rendait aux écoles à Paris, en lui confiant la garde du prieuré, moyennant un cens annuel, pour le temps qu’il serait à Paris. Benevais se rendit à Lyon où se tenait alors la cour pontificale, et intrigua si bien auprès du pape, promettant de détacher son maître de Frédéric pour le ramener sous les ordres du pape, qu’il en obtînt le prieuré. Après l’expulsion du prieur et de ses chanoines, il s’en vint pour prendre possession du prieuré en compagnie de nombreux amis, et donna à cette occasion une grande fête. La nuit même, avant qu’il fût minuit, alors que Dieu écoutait les voix et les gémissements de ceux qui avaient été injustement expulsés, une montagne, d’une lieue de long et de large, se déplaça et tomba sur le prieuré, ensevelissant et écrasant environ seize villages et un grand nombre de paroisses avec leurs habitants, sur un espace d’environ une lieue de long et de large. Le clerc fut à l’instant écrasé ainsi que les siens et le prieuré, et ne posséda l’endroit que fort brièvement.
CommentaryCommentaireKommentarCommentoComentario:

Cette montagne doit être identifiée au mont Granier, d’une altitude de 1905 m., formant l’extrémité nord du chaînon le plus oriental du massif de la Chartreuse, et se trouvant à quelques kilomètres au sud de Chambéry. S?y produisit à la fin de l’année 1248 un gigantesque glissement de terrain. Le volume total du volume déplacé est de l’ordre de 500 millions de m3. L’étendue recouverte par les éboulis dans la cluse de Chambéry fut d’environ 32 km2. De ce fait, la localité de Saint-André (siège du décanat de Savoie), le prieuré bénédictin dépendant de Saint-Rambert-en-Bugey, ainsi que quatre autres paroisses rurales furent anéantis. Deux autres villages furent détruits en grande partie: Murs et Myans. Des blocs franchirent même la moraine pour gagner la vallée de Chignin. Il y eut environ mille victimes. Le paysage provoqué par les éboulis est caractéristique. Cette région porte encore aujourd?hui le nom évocateur d’?Abymes?. Le relief y est chaotique du fait d’un grand nombre de monticules. Lorsqu’un gros bloc de rocher s’était arrêté, de la boue et de la pierraille s’étaient en effet accumulés autour de lui. Les masses d’éboulis, formant des barrages naturels, ont permis la création de petits lacs, comme le lac de Saint-André. Cette catastrophe est l’une des plus importantes que le Moyen Age a connu. — Outre Etienne de Bourbon, les sources contemporaines sont : Fra Salimbene, Chronica, [1248] (éd. O. Holder-Egger, Monumenta Germaniae Historica. Scriptores, 32, p. 320, 15/32; éd. G. Scalia, Corpus Christianorum, Continuatio Mediaevalis, Turnhout, 125, p. 487-488); Mathieu Paris, Cronica majora [1248/1250] (éd. F. Liebermann, Monumenta Germaniae Historica. Scriptores 28, Hanovre, 1888, p. 301, 5/21; éd. H. R. Luard, Londres, 5, 1880, p. 30-31, 46-47, 192); id., Historia Anglorum [1248/1250] (éd. Fr. Madden, Londres, 3, 1869, p. 38, 42, 90-91); id., Abbreviatio chronicarum [1248] (éd. Fr. Madden, Londres, 3, 1869, p. 304, 319); id., Flores historiarum [1248/1250] (éd. H. R. Luard, Londres, 1890, 2, p. 356-357, 374); Annales Erphordenses Fratrum Praedicatorum [1248] (éd. O. Holder-Egger, MGH. SS, Rer. germ., 42, 1899, p. 106, 11/18); Martin le Polonais, Chronicon pontificum et imperatorum [121-1250] (éd. L. Weiland, Monumenta Germaniae Historica. Scriptores, 22, 1872, p. 472, 14/17); Géraud de Frachet, Chronicon [1248] (éd. O. Holder-Egger, Monumenta Germaniae Historica. Scriptores 26, Hanovre, 1882, p. 588, 37/38; ms Angers, Bibl. mun., 668 (605), fol. 110a). Etienne de Bourbon est le seul à présenter une explication miraculeuse fondée sur un contexte historique local précis. Jacques Bonivard fut en effet conseiller du comte Thomas de Savoie (1181-1233). Le comte Amédée IV (1233-1253) soutint l’empereur Frédéric II. Au printemps 1237 il accepta que Chambéry fût la place d’armes où devait se concentrer une armée destinée à marcher sur Lyon où résidait le pape Innocent IV. L’éboulement du Granier et le sanctuaire de Myans. Actes du colloque de Myans, 5, 6 et 7 juin 1998, Chambéry, Académie de Savoie, 1999 (Documents, 2e série, 1); J. Berlioz, ?L’effondrement du Mont Granier en Savoie (fin 1248). Production, transmission et réception des récits historiques et légendaires (XIIIe-XVIIe siècles)?, Le Monde alpin et rhodanien. Revue régionale d’ethnologie, n° 1/2, 1987, p. 7-68; augm. in id., Catastrophes naturelles et calamités au Moyen Age, Florence, 1998 (Micrologus Studies, 1), p. 57-139; encore augm. in id., L’effondrement du mont Granier en Savoie (1248). Histoire et légendes, Grenoble, Chambéry, 1998 ; P. Lafargue, ?Les Bonivard. Des notables chambériens à la fin du Moyen Age?, Société des amis du vieux Chambéry, 41, 2002, p. 15-32.

ReferencesRéférencesReferenzenRiferimentiReferencias

Tubach:

Tubach Frederic C., 1969. Index exemplorum. A Handbook of medieval religious tales, Helsinki.:

  • #3422 : Mountain caves in. The cave in of Mount Grenier in Savoy in 1249. EdeB # 211. (© Frederic C. Tubach)

ImagesImagesBilderImmaginiImágenes (0)

Exempla in this collectionExempla dans le même recueilExempla in derselben SammlungExempla in questa stessa raccoltaExempla de la misma colección:

Download this exemplum asTélécharger le fichier de cet exemplum au formatLaden Sie die Datei dieses Exemplums im FormatScarica questo exemplum comeDescargue este documento en formato:

TE015665.xmlTE015665.pdf

Download the complete collection of exemplaTélécharger la collection complète des exemplaLaden Sie die komplette Sammlung von Exempla herunterScarica la raccolta completa di exemplaDescargue la colección completa de exempla

Les exempla du ThEMA sont mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International.ThEMA exempla are made available under the Creative Commons Attribution-NonCommercial-ShareAlike 4.0 International License.ThEMA exempla werden unter der Creative Commons Namensnennung - Nicht-kommerziell - Weitergabe unter gleichen Bedingungen 4.0 International Lizenz.Las exempla de ThEMA están puestas a disposición en el marco de la Licencia Creative Commons Atribución-NoComercial-CompartirIgual 4.0 Internacional.Gli exempla del ThEMA sono messi a disposizione secondo i termini della Licenza Creative Commons Attribuzione - Non commerciale - Condividi allo stesso modo 4.0 Internazionale.

This work directed by J. Berlioz, M. A. Polo de Beaulieu, and Pascal Collomb is licenced for use under ETALAB Open License 2.0 Ce travail réalisé sous la direction de J. Berlioz, M. A. Polo de Beaulieu et Pascal Collomb est mis à disposition sous licence ETALAB Licence Ouverte 2.0 This work directed by J. Berlioz, M. A. Polo de Beaulieu, and Pascal Collomb is licenced for use under ETALAB Open License 2.0 This work directed by J. Berlioz, M. A. Polo de Beaulieu, and Pascal Collomb is licenced for use under ETALAB Open License 2.0 This work directed by J. Berlioz, M. A. Polo de Beaulieu, and Pascal Collomb is licenced for use under ETALAB Open License 2.0
Powered byPropulsé parPowered byPowered byPropulsado para